Découvrir le sexe le jour J : pourquoi garder la surprise ?

Le choix le plus courant est de demander le sexe du bébé dès que celui-ci peut être connu. Pourtant, certains couples font le choix de garder la surprise, je vous explique pourquoi !
Plus de contenu gratuit

Un choix qui intrigue

On a fait le choix de ne pas demander le sexe de notre enfant, et à l’heure de la popularisation des “Gender reveal party” c’est un choix atypique.

La réaction qui revient le plus souvent ? “Ah mais moi je ne pourrais pas !”. Et quelque part je les comprends, ils veulent pouvoir se projeter, trouver un prénom, imaginer leur enfant ou encore acheter les objets et la déco en accord avec le sexe de l’enfant.  Et finalement, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise raison. 

Les points positifs

Mais bien évidemment, la team surprise a aussi ses arguments.

Pour ne pas être déçue

Pour ma part, j’ai d’abord fait ce choix car je voulais terriblement une fille. J’en étais consciente et ai gardé cette envie pour moi. Je pensais être plus douée avec les filles, mieux préparée. Je n’ai grandit qu’avec des filles et les premiers enfants de ma famille étaient des nièces ou cousines. J’ai également lu que la révélation peut totalement pourrir une grossesse si le sexe annoncé n’est pas celui que l’on souhaitait. Et j’ai bien fait d’attendre, car plus le temps passe et plus je m’autorise à envisager un garçon, sans pression aucune.

Par rêverie

Décider de garder le mystère a donc joué un énorme rôle dans ma projection. Avoir un garçon devenait peu à peu une possibilité que j’ai commencé à envisager. J’avoue qu’au début toutes mes pensées étaient au féminin, jusqu’au jour où je me suis surprise à aimer l’idée d’avoir un garçon. J’imagine que ça ne se passe pas toujours comme ça, mais s’il ne s’agit que d’une appréhension, garder le mystère peu aider à l’estomper.

Par féminisme

Un jour, j’ai entendu une femme dire que par féminisme elle avait toujours voulu une fille. C’est drôle car moi c’est tout le contraire. Il y a suffisamment de femmes bien dans ce monde, élever un garçon à l’aise avec ses émotions, respectueux et bienveillant sera plus utile, selon moi, à la cause féministe. Voir les choses de cette manière a remis les compteurs à zéro. Aujourd’hui je peux dire que j’ai autant envie d’une fille que d’un garçon.

Les points négatifs

On ne va pas se mentir, il y a des inconvénients.

Les prénoms

Galère ô grande galère ! Il faut bien évidemment trouver un prénom de fille et un prénom de garçon. Pour les filles, trop facile. On avait même plusieurs prénoms qui nous plaisaient, l’embarras du choix mais vite bouclé. Pour les garçons c’est vraiment une autre histoire. Pas du tout sur la même longueur d’onde, j’ai fini par lâcher du lest et me ranger du côté de mon conjoint. Sinon, on y serait encore !! 

Les cadeaux personnalisés

En faisant ma liste de naissance, THE frustration : tous ces tapis d’éveil, protège carnet de santé, ou autre cadeaux personnalisés avec le prénom du bébé, il faudra attendre !!

Le faire-part

Moi qui aime bien tout préparer à l’avance, on doit attendre encore un peu. On ne va pas mettre les poids et la taille sur le faire-part, donc si on avait connu le sexe, tout aurait pu être prêt à l’avance. Mais ce n’est qu’une petite contrainte

Et toi ? Team surprise ou pas ?

Je vous laisse avec cette vidéo de la maison des maternelles, plutôt team surprise mais fort intéressante !

Pin It on Pinterest

Share This